Ni violées ni persécutées : la marche !

Publié le par jemarche

 

Le Mouvement Ni Putes Ni Soumises, l'AJES (Action des Journalistes de l'Espace Schengen) et la diaspora congolaise en France et en Belgique organisent la marche des Congolaises pour la justice : Ni Violées, Ni Persécutées, du 30 juin au 14 juillet 2011.


La marche reliera Paris à Bruxelles, afin de remettre une plainte à la Cour Pénale Internationale, engageant cette dernière à faire naître un procès contre les génocidaires congolais.

Le Mouvement Ni Putes Ni Soumises est engagé depuis longtemps auprès des femmes de République Démocratique du Congo. Nous bénéficions d'une expertise réelle quant au suivi juridique des dossiers de femmes violées dans le Nord et Sud Kivu. Plusieurs affaires sont toujours en cours, et ont nécessité une interpellation réelle de l'opinion publique et de nombreux politiques.

Aujourd'hui, la République Démocratique du Congo (RDC) est la capitale mondiale du viol. Selon Human Rights Watch – organisation qui suit nos initiatives pour la RDC depuis plusieurs années - 1152 femmes sont violées chaque jour, 48 femmes par heure. Un carnage qui frappe le sexe des femmes avant tout.

Notre marche se divisera en 14 étapes dans des villes françaises et belges ( Paris, Goussainville, Senlis, Compiègne, Noyon, Tergnier, Saint Quentin, Bohain en Vermandois, Solesmes, Valenciennes, Boussu, Mons, Soignies, Hal, Bruxelles) et rassemblera jusqu'à 2000 personnes par palier. Elle sera menée par un cortège symbolique de femmes congolaises et de leaders d'opinion français et internationaux, et composée majoritairement par la diaspora congolaise et des jeunes des quartiers populaires.

Commenter cet article