Les retombées pour la marche et appel à l'aide...

Publié le par jemarche

 

Les retombées pour cette marche mondiale des femmes Congolaises et demande d'aide substantielle auprès de la diaspora Congolaise pour pallier aux dépenses et imprévus durant la marche !

MARCHE-FEMMES-VILLE.jpg

 

  1. La problématique de la femme Congolaise qui souffre de martyr sera évoquée dans des instances internationales avec des résolutions certaines et claires ;

  2. L'opinion publique sera alertée et fera la pression sur ces exactions commises en RDC avec la complicité des multinationales ;

  3. L'adhésion des politiques européens en général et en particulier, français et ceux de la Belgique ;

  4. Les responsables de ces crimes odieux qui sont identifiés seront indexés et traduits devants les juridictions pénales ;

  5. La presse internationale en parlera avec insistance (en boucle) par rapport à la taille de l’événement ;

  6. Les retombées médiatiques seront incalculables en voyant 3000 femmes qui marcheraient 309 km à pied jusqu'à Bruxelles ;

  7. Deux mémos seront remis, l'un au Premier ministre et l'autre à la commission Européenne en charge des questions sur les massacres, crimes de guerre en RDC ;

  8. Une plainte sera déposée en Belgique qui a la compétence universelle pour la recevabilité des plaintes contre des crimes de guerre et génocide. La compétence universelle se définit comme la compétence exercée par un Etat qui poursuit les auteurs de certains crimes, quel que soit le lieu où le crime a été commis, et sans égard à la nationalité des auteurs ou des victimes.

 

Pour se faire, il nous faudra une logistique sans faille !

 

Nous aimerions comme nous sommes très limités financièrement, un coup de pouce pour arriver à mener à bien cette action ô combien salutaire . Pour cela, nous prévoyons d'obtenir un soutien fort par rapport à cette liste qui n'est pas vraiment exhaustive:

 

Il nous nous faudra impérativement :

 

  1. Des calicots pour marquer l'action ;

  2. Des drapeaux (fanions)de la France, RDC, Belgique et ceux de la CEE ;

  3. Des Flyers à distribuer avant et pendant la marche ;

  4. Des banderoles pour marquer les esprits ;

  5. Des posters des crimes commis en RDC ;

  6. 2 camionnettes de location ( fourgonnette) pour le transport de packs d'eaux et nourritures ;

  7. Des chaussures de marche pour les femmes (48) qui vont tenir les flambeaux «  stop aux viols » ;

  8. Des dispositifs pour accueillir les 48 femmes pour dormir ;

  9. Trousse de secours ;

  10. 15 véhicules de cortège ( Essence ) ;

  11. Repas du soir pour les 48 femmes qui marcheraient . Les 48 femmes symbolisent les 48 femmes violées par heure en RDC ;

  12. Paiement de deux photographes pour immortaliser l'événement ;

  13. Paiement d'un réalisateur d'un documentaire sur la marche ;

  14. Fabrication de Tee-Shirt «  Stop aux viols » et « Je marche pour les femmes du monde »  ;

  15. Location ou achat d'un rétroprojecteur pour projeter un film de 52 minutes réalisé en RDC dans la zone de combat contre les viols massifs des femmes. Un film très émouvant qui reflète des faits réels vécus dans la zone de conflit ;

  16. Arrivée à Bruxelles ( Belgique), les Billets de retour en Thalys (train) pour Paris ( 48 femmes).

 

Évaluation financière pour cet événement s’élèverait approximativement à :

 

Entre18 000 euro à 22 000 euro

 

Pour notre combat, soyez généreux !

Commenter cet article