Butembo : Assassinat de Maman Kyakimwa Zawadi (enceinte) et sa fille (2 ans)

Publié le par jemarche


Le Génocide des congolais se poursuit sous les yeux ébahis des congolais distraient par un processus électoral dont l’aboutissement s'annonce comme la balkanisation de la R.D.Congo. Dans la nuit du 23 au 24 juin 2011, Maman Kyakimwa Zawadi Jacqueline (30 ans et enceinte), et sa fille de deux ans à Butembo, ont été assassinés au quartier de l’Evêché Catholique, Cellule LONDO, non loin de la concession de DADA. Leurs corps ont été retrouvés découpés à la machette et jetés dans une rigole. Il s'agit donc d'un triple assassinat.  Le cerveau de sa fille était completement par terre à la suite d'un coup de machette qui lui a ouvert le crane. Des images horribles qui rappellent celles du génocide rwandais de 1994. Maman Zawadi était commerçante des souliers KATOTA en ville de Butembo, dans la Gallerie Cloture Kabede. Elle habitait avec son enfant au Quartier Congo ya Sika, en Cellule Lwangongo, Commune de Vulamba en Ville de Butembo.

00aaaaaassassinatjacquis00

Les « machettistes » sont donc dans nos murs. La recrudescence de l’insécurité à quelques mois de la date initialement prévue pour les élections est un signe que l’Est du pays s’oriente vers une tourmente électorale.

00aaaaaassassinatjacquisfil 

Pour la province cobaye de la balkanisation, à savoir le Nord-Kivu, la boucherie humaine qui a redoublé d’activités depuis le début de ce mois de juin 2011 dans le territoire de Beni-Lubero a comme objectif casser finalement la résistance de Beni-Lubero au projet de balkanisation pour faire entrer les centaines des milliers des rwandais qui attendent de s’accaparer des terres verdoyantes du Nord-Kivu et d’élire les leurs comme leurs représentants. Une fois ce problème de représentation résolue, l’ONU qui refuse de protéger les congolais aujourd’hui, initiera un referendum pour l’autodétermination de la région devenue rwandophone. 

00aaaaaassinatjacmorgue00

Au Rwanda, les futurs occupants prennent des noms congolais et apprennent les langues du Nord-Kivu pour dissimuler le génocide des congolais. Comme les leaders politiques congolais ont choisi de manger avec le diable au lieu de s’occuper de ce problème, les populations civiles congolaises sont livrées aux tueurs à gages. Ainsi par exemple, à Kinshasa, le Ministre de la Défense Mwando Simba a annoncé qu’il veut acheter plus d’armes pour équiper ces tueurs au lieu de les amener devant la justice. Ils ont déjà assez d’armes pour tuer. Surarmer les tueurs du Nord-Kivu au lieu de les amener devant la justice, c’est faire une déclaration de guerre à peine voilée aux populations civiles congolaises. L’alibi d’une offensive contre les Mai-Mai remis en selles aujourd’hui par l’ennemi couvrira cet assaut que l’ennemi veut final pour ouvrir la voie à la balkanisation.

00aaaaaassassinatjacsfille0

00aaaaaassassinatjacquisivisage

00aaaaaassassinatjacquispol

Le Maire de Butembo (en chapeau blanc) pleure d'impuissance devant les deux corps découpés à la machette

00aaaaaassassinatjacquisnu0

 00aaaaaassassinatjacquisfou

00aaaaaassassinatjacquisrig

Au peuple congolais de choisir entre la mort subite ou la résistance jusqu'à la victoire ! 

Kakule Mathe

Butembo

©Beni-Lubero Online

 

Commenter cet article